6 – 10 fév / Le Palace de Rémi / Résidence de création

LE PALACE DE RÉMI

résidence de création / répétition de théâtre

La compagnie Laïka entame une résidence de travail pour ce projet en vue de la présentation d’une maquette au festival l’Éveil du Printemps en mars 2017 organisé par la Générale et le Bureau Trois.


p1080244
C’est l’histoire d’un jeune homme, Ferdinand, qui vit seul dans sa cave.

C’est aussi l’histoire de sa voisine, Juliette, avec qui il crée un groupe de musique.

C’est l’histoire de deux artistes anonymes qui composent de la musique pour eux-mêmes.

A travers eux, c’est l’histoire d’une génération : la génération Y, la génération des digital natives, la génération Deliveroo, la génération scrolling, la génération des classes moyennes née dans les années 80-90 dans les grandes villes occidentales : la nôtre.

Une génération précaire et casanière qui, par le biais d’un écran, tente d’embrasser le monde. Avec l’ordinateur comme excroissance de notre avant-bras et Internet comme moyen de survie primaire, nous utilisons, en esclaves volontaires, des outils technologiques pour inventer de nouveaux langages, de nouveaux rapports.

La cave évoque le souterrain, mais aussi le terrier, la grotte, la caverne, et par extension le lieu même du théâtre : un espace obscur et à côté du monde, dans lequel on peut s’inventer des univers à soi, former des images. Plus qu’un espace de repli, la cave de Ferdinand est un pendant moderne de la caverne, un endroit où l’on peut observer les ombres du monde extérieur.

Jeu : Ferdinand Niquet-Rioux, Juliette Hubert et Cyril Brossard
Conception : Compagnie Laïka
Mise en scène et lumières : Judith de Laubier
Dramaturge : Lea Tarral
Scénographe : Victoria Vandermeersch
Assistant à la scénographie : Aurélien Leforestier
Création sonore : Cyril Brossard

Spectacle soutenu par Projection Room, Bruxelles

Site internet ICI

Trailer ICI


Photographies de répétition