EN JANVIER À LA GÉNÉRALE

Janvier à La Générale.

Elle gisait les yeux au plafond, attendant quoi ?… le déclic, les grandes orgues, les eaux du Niagara, la chute ?…
Ô Mort, vieux capitaine, il est temps ! levons l’ancre…
Ce pays nous ennuie, ô Mort, appareillons !
Si le ciel et la mer sont noirs… (sont noirs ?… sont noirs ?…)
Nos coeurs (ta-ta-ta-ta…) sont remplis de rayons.
Verse-nous ton poison pour qu’il nous réconforte.
Nous voulons (ta-ta-ta-ta-ta-ta…) nous voulons
Plonger au fond du gouffre… (plonger au fond du gouffre ?…)
Au fond de l’Inconnu pour trouver du…

Blaise Cendrars. Emmène moi au bout du monde

 

Janvier ouvre le bal d’une nouvelle année balèze où se renouvelleront tous nos vœux.
Janvier sera un mois frais, pétillant, composite, lunaire, riant et frisquet.
Janvier verra s’épanouir de nouveau la belle Halle chatouillée par ses courants d’air toujours aussi saisissants et charmeurs et abritant sous les tentures chaudes et sombres de sa boite noire une drôle de silhouette polysensorielle.
Janvier le mois des étrennes et des sourires émus et partagés vous laisse encore le temps -mais pas tant- de permettre à Loretta de sauver le monde en participant à la production de
STRONG LORETTA en cliquant sur http://www.kisskissbankbank.com/strong-loretta–2

 

Le Groupe Composit.

DU 16 AU 20 JANVIER
Ouverture publiques les 18, 19 et 20 janvier.

Ils viennent à nouveau s’installer pour finaliser leur projet poly-sensoriel et poly-technologique : You Scared Me.
http://www.groupecomposit.fr
Une Installation interactive pour un mannequin, un écran et une projection vidéo qui s’intéresse à la duplicité des apparences et la fragilité de l’identité, faite d’une succession de souvenirs et d’oublis, d’images et de noirs faisant naître le mouvement, de mises en perspectives et de remises à plat, d’accueil de l’Autre et de replis sur soi, de combats politiques sur le terrain de la subjectivité et la liberté du corps. …


Le 20 du mois

LE 20 JANVIER À PARTIR DE 17 H
Ouverture publique.

Au 20 du mois de janvier vous pourrez à nouveau échanger des coups droits élégants pour vous tenir au chaud en charmante et bondissante compagnie.
Ce 20 du mois-là se renouvellera en proposant une dégustation des bières de la brasserie de la Goutte d’Or: Myrha, Château rouge et Charbonière.
Des bières exceptionnelles qui renouvellent les savoirs millénaires de la fermentation et peut être également d’autres bières de contrées plus éloignées comme Montreuil ou Bagnolet…
Un menu ivanneetsidonien aux accointances flamandes pour faire honneur aux ferments viendra renouveler vos papilles et revigorer vos froids estomacs.
C’est à nouveau le Groupe Composit qui sera de la partie et offrira devant vos yeux esbaudis son fameux projet «You scared me!»
Et à nouveau et pour toujours !
Kim notre régisseur rôde et veille au grain, Céline la dame de la tour pianote sous ses plaids, nos deux total-graphistes œuvrent au grand tout, le Comité des Sans Papiers du 19è lutte toujours, le shiatsu presse ses doigts, les cours d’alphabétisation alphabétisent …

 

Nous voulons, tant ce feu nous brûle le cerveau,
Plonger au fond du gouffre, Enfer ou Ciel, qu’importe ?
Au fond de l’Inconnu pour trouver du nouveau !

Charles Baudelaire. Le Voyage.

 

………………………

LA GÉNÉRALE
14, avenue Parmentier

75011 Paris

………………………

There are 3 comments

  1. Téphany

    Attention ! on croirait que vous attribuez à Blaise Cendrars le poème de Baudelaire, « O mort, vieux capitaine… »
    C’est peut-être la 1ère phrase qui est de Cendrars ?
    A. Téphany

    1. La Générale

      Bonjour A. Théphany,
      oui , bravo ! Blaise Cendrars dans Emmène moi au bout du monde reprend les deux dernières strophes du Poème de Charles Baudelaire Le voyage

Comments are closed.