2-17 novembre / Grande Paix / Résidence de théâtre

Après un bombardement nucléaire, la loi martiale est appliquée. Afin de réduire le nombre de personnes à nourrir, l’ordre est donné à chaque soldat d’exécuter un enfant en bas âge dans son quartier. On suit le parcours d’un de ces soldats, le Fils. De retour chez sa mère, il doit choisir entre deux enfants : celui de sa mère ou celui d’une voisine. Il tue sa sœur. Peu après, le Fils refuse de ramasser un paquet de cigarettes vide jeté par son caporal et il est exécuté pour insubordination.

Dix sept ans plus tard, on retrouve la Femme, la mère du Fils, errant dans le désert, elle porte un chiffon roulé en boule qu’elle traite comme son enfant. On apprend qu’après un ultime échange nucléaire, le monde n’est plus qu’un amas de décombres et de ruines. La Femme, rencontre de nombreux personnages : une femme enceinte, les soldats de l’ancienne unité de son Fils devenus déserteurs et convaincus d’être morts, une mère et sa fille, les hommes d’une nouvelle colonie.

Les hommes de la nouvelle colonie lui propose de venir avec eux mais elle refuse croyant avoir reconnue parmi eux son Fils assassin. Cet Homme ne comprenant pas sa décision revient seul pour essayer de la convaincre. La Femme choisit de rester parmi les morts. Un an plus tard, l’Homme revient et ne trouve que ses os mêlés à des boites de conserve.

——

You Jin Choi : « Cette pièce écrite durant le Guerre Froide aborde les effets de l’armement nucléaire sur la vie des Hommes. Les personnages se trouvent dans des situations extrêmes où leur humanité est mise à l’épreuve. C’est en invitant les comédiens à la fois à une conscience aigüe de la situation et à une liberté d’expression délestée d’un souci de réalisme que je mets à nu les mécanismes d’une humanité mise en crise. »

-> Représentation le dimanche 17 novembre, à 20h (durée : 2h)

DOSSIER COMPLET ICI.

——

Texte d’Edward Bond

Distribution :
Militza Gorbatchevsky
Hélène Morelli
Thomas Mardell
Romain Pierre
Alexandre Ruby
Paul Gaillard
Loïc Le Manac’h
Maxime Renaud
Minki Kim
Maxime Louguet

Son : Matthieu Viley
Lumière : Vincent Ribes
Scénographie : Hugo Tessonnières
Mise en scène : You Jin Choi

——

Année de production : 2018

Avec le soutien du ministère de la culture de Corée, de la fonderie au Mans, du cube-studio d’Hérisson et de Festi’Tarbes (festival de théâtre à Tarbes, première édition cette année).

——

LIENS

https://www.photographes-nomades.net/spip.php?article5007

https://www.ladepeche.fr/article/2018/08/23/2855610-un-festival-plein-de-surprises.html