Les séminaires In(ter)disciplinaires

En 2017 et 2018, La Générale vous propose une série de rendez-vous à l’interface des sciences (humaines ou inhumaines), des arts (appliqués ou désinvoltes), sous le chapeau très large d’une réflexion sur le vivant (le vivant « vivant », celui qui ne renie pas l’odeur de la mort, à distinguer du vivant aseptisé que nous voyons au travers du filtre de nos interfaces numériques et des congélateurs de nos supermarchés). Coordination: Emmanuel Ferrand.

 

 

 

 

 

30 Janvier 2018 : Dérive indisciplinaire Mardi 30 janvier, à partir de 21h, discussion « Dérives de notre rapport au vivant » : les biotechs, les neurosciences peuvent-elles nous aider à négocier la catastrophe climatique, la grande extinction? Avec la participation de chercheuses en sciences du vivant et de penseurs de la technique.

4 sessions en 2017:

 

 

 

 

Page de ressources du groupe de travail « vivant vivant ».

 

La Générale est certes un lieu où l’on fait (beaucoup de choses), mais c’est aussi un lieu ou l’on pense, voire même peut-être un lieu ou l’on s’éduque (et non où l’on éduque).