Le moche / Voir clair / Perplexe de Marius Von Mayenburg, Théâtre de L’Argument — du 30 sept au 2 nov

Théâtre
Résidence de création

LE MOCHE / VOIR CLAIR / PERPLEXE

de Marius Von Mayenburg

Traductions : Hélène Mauler & René Zahnd (le Moche, Perplexe) et Laurent Muhleisen (Voir Clair)
Mise en scène  Maïa Sandoz
Avec Serge Biavan, Christophe Danvin, Adèle Haenel, Paul Moulin, Aurélie Verillon

Collaborations artistiques : Paul Moulin, Guillaume Moitessier
Scénographie, costumes : Catherine Cosme
Musique : Christophe Danvin
Créateur lumières : Bruno Brinas
Assistant mise en scène : Cyrille Labbé
Collaboration chorégraphique : Gilles Nicolas
Direction technique : John Carroll
Accessoires : Catherine Cosme, Isabelle Chasseriault
Régie Générale : Kim Lert
Habillage : Aurélie Le Beller
Administratrice de production : Alice Perot-Hodjis

L’Arche est éditeur et agent théâtral des pièces représentées © l’arche éditeur – www.arche-editeur.com
Production : Théâtre de l’Argument / La Générale Nord-Est
Avec le soutien de l’Aide à la production de la DRAC Ile de France, Arcadi,  le CDN Orléans Loiret Centre, La C.C.A.S,  l’ADAMI, la SPEDIDAM et la Ville de Paris.

Après une résidence à Orléans, le Théâtre de l’Argument installe son décor à la Générale pour une dernière étape avant les représentations prévues à partir du 2 novembre.

Le moche est une pièce sur l’identité, qui s’attaque, avec une précision infaillible, à notre fixation sur l’apparence extérieure et pose la question de la violence de l’exclusion en général. C’est une comédie implacable, une pièce courte, effarante et monstrueuse dans sa forme même : quatre comédiens jouent huit rôles, aucun changement de scène tant et si bien que l’histoire de ce monstre devenu icône malgré lui file à toute vitesse.
Voir clair est une tragédie sur l’aveuglement, ou comment on arrange la réalité lorsqu’on la refuse. Ici, on plonge dans une oeuvre plus dramatique, plus noire, on est dans la fable totalement, sans la distance de narration du Moche. Un conte fantastique qui n’est pas loin de l’impressionnant Barbe Bleue dans sa tension dramatique, ici chacun tient son rôle, un face à face entre un homme et une femme, un huis-clos d’une douceur extrêmement dérangeante.
Perplexe est un objet grinçant et extrêmement drôle. Mayenburg ici offre une réelle déconstruction de l’espace et du temps.Dans Perplex, les acteurs jouent cette fois un seul personnage pris au piège dans de multiples réalités. Aucun d’entre eux n’essaie de se défaire d’une réalité hallucinante, et l’illusion devient le fondement de leur multiples identités.

J’ai la conviction, aujourd’hui, d’avoir rencontré avec Marius Von Mayenburg, l’écriture européenne la plus inventive et la plus audacieuse de notre époque

Je souhaite proposer aux spectateurs une traversée au cœur de cette écriture . Dans les 3 pièces, la matière fournie aux acteurs est exceptionnelle. Les phrases sont courtes, vives. Le rythme qui se dégage est un moteur de jeu, une partition qu’il est nécessaire de respecter à la lettre, pour faire entendre la folie et l’extrême précision de cette écriture remarquable.

A très bientôt, au plaisir de vous accueillir

Maïa Sandoz

Les représentations de ce spectacle auront lieu à la Générale :

du 2 au 4 novembre, 20h
(sauf le dimanche 3 novembre, 15h)

Puis du 6 novembre au 2 décembre, 20h
(relâche les dimanches)

Durée : 3 heures (avec entracte)
Entrée en libre participation
Réservation conseillée dès aujourd’hui : reservation.lagenerale@gmail.com

http://largument.wordpress.com/