HiBOU

HIBOU, la revue bigoût et transversale de La Générale.

Qu’est ce qu’HIBOU ?

HIBOU est une revue à 1 exemplaire. HIBOU est une revue-affiche.
HIBOU se niche sur l’enceinte de La Générale. HIBOU lit debout.

La périodicité de HIBOU est variable. HIBOU reste niché en façade au moins une semaine, pas plus de 2 mois.

Les HIBOUS sont numérotés de 0 à l’infini et datés avec l’année.

Le format de HIBOU c’est deux ailes de 50×100 cm imprimées en noir seul.
Elles sont positionnées côte à côte. L’une est est en papier blanc, l’autre en papier rouge. Idéalement, chacune d’entre elles est un projet différent. HIBOU est bigoût.

Plusieurs HIBOU peuvent se côtoyer en même temps.

Une génération de HIBOU chasse l’autre, ils prennent parfois la pluie ou tombent prématurément.
C’est ça la vie d’un HIBOU.

Les contenus sont proposés par les résidents, les adhérents et les membres de La Générale, souvent issus de leurs échanges.

HIBOU est transversal.

Les contenus de HIBOU sont éditorialisés par La Générale. Un HIBOU éclot comme comme il éclot, on y revient plus. C’est aussi ça la vie d’un HIBOU.

HIBOU propose des images et des textes, des textes et des images, des textes et des textes, des images et des images. HIBOU est bigoût.

Comme HIBOU est transversal, les textes et l’images s’échappent souvent de leur page pour passer sur l’autre.

Chaque aile répond à sa voisine, leurs contenus ont parfois des sources différentes. cette mise en regard est l’un des atouts de HIBOU.

Que publie HIBOU ?

Des textes et des images en noir et blanc proposés par des résidents ou par un/des membres du collectif – en rapport direct ou non avec l’activité menée au sein de La Générale.

Du contenu artistique et/ou politique. Du contenu intelligible ou non.

HIBOU n’est pas un tract, il ne sert ni à annoncer des événements, ni à promouvoir quelque chose.

HIBOU propose de lire, regarder, réfléchir, s’émouvoir le temps d’un arrêt plus ou moins bref devant les grilles de La Générale.

 

No1

 

   Envoyer l'article en PDF