4 juin / LIBERTÉ D’ACTION / Cinéma, Sylvain George et Jacques Kébadian

ouverture des portes à 19h, début de la projection à 20h.

LIBERTÉ D’ACTION

« D’ailleurs, ce sont des volcans, mes montagnes, et fins prêts à cracher une nouvelle hauteur en moins de deux. Ils s’élèvent donc entre les pâtés de maisons du reste affreuses qu’ils bousculent pour prendre place, la place qu’ils méritent. Ils sont là maintenant.
Sans cette invasion volcanique, la vie dans une grande ville serait bientôt tout à fait insupportable. »
Henri Michaux, « Liberté d’action », in La vie dans les plis, Paris, Ed. Gallimard, coll. Poésie, 1972, p. 21.

La Générale prolonge son cycle Exilés / Déracinement. Regards croisés dans le temps et dans la géographie.

Ce cycle initié en commémorant la lutte des Sans-Papiers de St Bernard se poursuit pour explorer, témoigner des déracinements, s’indigner des frontières, partager les chemins d’exil que les migrants traversent, sur-vivent et témoignent.

Pour rendre compte de ce triste portrait contemporain, nous vous présentons un cycle annuel de projection-discussion en présence du cinéaste et d’ invités ( cinéaste, philosophe,…)

Après une première soirée avec Jacques Kébadian autour de son film « D’une brousse à l’autre » sur la lutte des familles africaines évacuées de l’église Saint-Ambroise en 1996, nous invitons le cinéaste engagé Sylvain George avec une série de courts-métrages sur les migrants de Calais. Pour faire le « lien des luttes » nous présentons une séquence inédite d’une Brousse à l’autre de Jacques Kébadian.

Sylvain George, cinéaste, metteur en scène et écrivain français, réalise depuis 2006 des films radicaux, poétiques, politiques et expérimentaux, sur la thématique de l’immigration et des mouvements sociaux notamment.

Sylvain George filme comme on cherche et comme on combat, avec les migrants de Calais qu’il accompagne depuis quelques années, en étranger du monde des images balisées dont il fait apparaître a contrario la violence et l’obscénité. Ses films tiennent autant de la fresque que du tract, du document que du poème, de l’arme et du refuge. Éloge. par Gabriel Bortzmeyer – revue Vacarme

Au programme:

courts-métrages de Sylvain George

No Border (Aspettavo che scendesse la sera). Super 8. Noir et Blanc. 23 mn. NOIR PRODUCTION 2005-2008

Nocturne. Vidéo. Noir et Blanc. 7’47 mn. NOIR PRODUCTION 2015

Les nuées (My black mama’s face), Vidéo. Noir et Blanc. 6’20 mn. NOIR PRODUCTION 2012

Dog’s life, Vidéo. Noir et Blanc. 6’42 mn. NOIR PRODUCTION 2015

Ombre blanches, Vidéo. Noir et Blanc. 6’00 mn . NOIR PRODUCTION 2015

Le Sweat shirt (3), Vidéo. Noir et Blanc. 5’49 mn. NOIR PRODUCTION 2015

Le silence, Vidéo. Couleurs. 4’04 mn. NOIR PRODUCTION 2015

suivis de séquences inédites du film de Jacques Kébadian, D’une brousse à l’autre.

 

La soirée est suivie d’un échange avec le public en présence des réalisateurs et d’invités.