Le projet

Un jardin sur le toit, un projet culturel, social et pédagogique.

Le jardin de La Générale a une fonction hybride par ses deux aspects : il produit des récoltes cultivées de manière biologique, il accueille des projets ayant trait à la végétalisation, l’agriculture, l’artistique.

 

EAT, UN POTAGER BIO-URBAIN
En 2013, La Générale et le collectif d’architectes-urbanistes Ensemble emportent le projet « Végétalisations Innovantes » de la mairie de Paris et met en place sur le toit du bâtiment un lieu d’agriculture urbaine.

EAT est un projet culturel et social dont la Générale est le centre, l’articulation. Le collectif Ensemble conduit et coordonne le projet. Le projet est avant tout une expérimentation apportant une expérience reproductible d’agriculture urbaine bienfaisante pour la ville. Nous réalisons sur le toit un jardin potager rayonnant pour le quartier autour de trois cycles de la création, l’Eau, l’Air, la Terre, c’est le projet EAT.

Accueillir un jardin sur le toit répond de fait aux objectifs du développement de la biodiversité. Fidèle à sa vocation d’être un laboratoire, la Générale et le collectif Ensemble présentent un projet pour aller plus loin, afin d’offrir l’expérience d’un jardin écoconçu, terrain de multiples actions pour le quartier et la métropole.

 

 

 

 

 

 

 

VERGER ITINERANT
Verger Itinérant a pour objectif principal la construction et la mise en place d’un outil pédagogique innovant d’éducation à l’environnement et au développement durable, à destination des populations en zone urbaine.

Cet outil se présente sous forme d’arbres fruitiers vivants et productifs, combinés à des supports pédagogiques plus classiques (panneaux, livrets…), et cultivés en pots de grands volumes, ce qui autorise transport et déploiement temporaire, en fonction des possibilités et besoins.

Le projet se propose ainsi d’animer cet outil par des ateliers pédagogiques in situ, et de former par ailleurs des acteurs de l’éducation aux techniques et savoirs de l’arboriculture fruitière, afin qu’ils puissent eux-mêmes encadrer, sensibiliser et former diverses populations urbaines aux pratiques agricoles contemporaines, via un travail direct sur l’arbre.

Les systèmes agricoles fruitiers sont des systèmes à temps long (20/30 ans), et se révèlent donc particulièrement adaptés à une prise de conscience des enjeux liés à l’agriculture, à l’environnement, notamment liés au changement climatique et au développement durable en particulier.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LA PARTISANE
L’association a pour objectif la culture, dans Paris et sa région, de plantes médicinales traditionnelles selon les techniques d’une agriculture moderne et durable afin de produire des tisanes. Elle vise également à contribuer à la redécouverte des plantes médicinales traditionnelles, modifier la perception du milieu urbain en tant qu’espace végétalisé et agricole, promouvoir auprès des urbains des solutions d’agriculture moderne et durable et sensibiliser la population sur la nécessité du développement durable.

Ses moyens s’articulent autour de trois axes : la création d’un espace de cultures de plantes à parfum, aromatiques et médicinales (PPAM) représentatives du territoire national, la création de tisanes à partir de de ses productions et le développement d’une communication sur ces productions.