SODA/Cie Franchement, tu/21 au 26 Mai

SODA

Soyons Oublieux du Désir d’Autrui

Compagnie franchement, tu

pas d’ouverture publique

L’équipe de la compagnie Franchement-tu se retrouve pour remettre un peu d’huile dans les engrenages de cette machine de 11 heures qu’est Soda qui se jouera au Théâtre de l’Aquarium à Paris, les samedi et dimanche: 1er/ 2 juin, puis 8/9 juin.

 

Auteurs Nicolas Kerszenbaum, Denis Baronnet, Ismaël Jude
Mise en scène Nicolas Kerszenbaum
ScénographieThibaut Fack
Régie généraleLéandre Garcia LamollaRégie lumièreSarah Gouze
Régie son Laurent Le Gall
Composition et arrangement des songs Denis Baronnet, Jérôme Castel, Benoît Prisset, Ronan Yvon
Avec Bertrand Barré, Magali Caillol, Françoise Cousin, Laurent Charpentier, Elsa Hourcade, Isabel Juanpera, Cyrille Labbé, Clotilde Moynot, Catherine Morlot, Céline Pérot, Ludovic Pouzerate, Xavier Tchili, Jean-Baptiste Verquin, Clément Victor
Catering: Ivanne et Sidonie
Production: Compagnie franchement, tu, La Générale, le Collectif 12 avec l’aide à la production de la DRAC Ile-de-France, d’ARCADI et de la SPEDIDAMavec le soutien du Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis et de la Faïencerie – Scène Conventionnée de Creil.

SODA est une saga théâtrale en huit épisodes, écrite par trois auteurs. Une pièce au long cours où les personnages meurent, ressuscitent, se croisent et grandissent ; huit épisodes successifs, correspondant chacun à un mois, de novembre à juin, où se télescopent dialogues, poèmes, chansons, prose, blogs, théâtre dans le théâtre. Chaque épisode dure environ une heure.

SODA développe deux trames autour de dix-neuf personnages – un arbre, quelques morts et de nombreux vivants – au sein d’une petite histoire de France rythmée par des pop songs. On y suit deux grossesses parallèles, dans un Paris teinté de fantastique : d’un côté, celle d’une jeune femme précaire d’aujourd’hui, enceinte sans connaître le père, et conduite à déposer son enfant dans l’ascenseur social – soit le vendre à plus fortuné qu’elle. De l’autre côté, la grossesse simulée, en miroir, de la femme qui acquiert l’enfant, jeune Secrétaire d’État ambitieuse.
SODA s’inscrit dans un projet de théâtre populaire et exigeant : sur huit épisodes et pendant quelque onze heures de spectacle, surprendre, interroger et tenir en haleine un public, avec humour et lucidité.