23 et 24 septembre / Mémoires Arméniennes / Projections

Ouverture publique

Ouverture des portes à 19h30 Projection à 20h15 La Générale vous propose un temps sur le génocide arménien avec projections de films, rencontre et musique. Mercredi 23 septembre Sans retour possible de Jacques Kébadian et Serge Avédikian, 1983, 1h44 Sans retour-3"Sans retour possible", ces trois mots barrant les papiers d’identité de tous ceux qui sont partis de Turquie après les massacres de 1915 ont marqué le destin tragique de la diaspora arménienne. Jacques Kébadian et Serge Avédikian recueillent ici le récit précieux et désormais impossible de ces hommes et femmes qui ont réussi à échapper au destin tragique de leurs frères. Issus de la diaspora vivant en France, ils racontent leur histoire avec une émotion intacte, une précision troublante. La résonance de ce film est indispensable au devoir de mémoire et au combat du négationnisme.   Jeudi 24 septembre Soirée projection autour de trois films de Jacques Kébadian en sa présence Buvards de Jacques et Aïda Kebadian, 1975, 10 minutes Buvards L’Arménie, l’enfance, l’exil… Le sentiment de toujours porter l’horreur que les parents ont connue sont les leitmotivs qui sous-tendent les scènes qu’Aïda peint. Derrière ses rêves se cachent l’histoire et la légende d’un peuple. Ce film mêle l’expression cinématographique, la peinture, la musique et la réflexion sur la condition humaine.         Les Cinq sœurs de Jacques Kébadian, 1984, 22mn Les cinq sœurs 09 “ Telle une moderne Shéhérazade, la mère du réalisateur peignant à profusion, a su captiver avec ses couleurs, raconter son histoire”               Dis moi pourquoi tu danses de Jacques Kébadian, 2014, 63mn Capture d’écran 2015-09-07 à 14.51.05"Spidag, Christina, Sévane, Sérop, Lylia, Karine, Chouchane, je les ai rencontrés en janvier 2007. Ils étaient soixante danseurs, en pleine effervescence dans cette salle d'Alfortville, à construire et tisser un spectacle. J'ai aimé filmer ces visages, ces regards et ces corps gracieux, venus de tous les coins du monde, tous là, ensemble, pour « Parfums d’Arménie » une chorégraphie millénaire qui traduit tout à coup l'actualité d'un peuple tout entier naufragé.     Ouverture des portes à 19h30 Projection à 20h15 entrée libre    

Appel à candidatures !