Exposition TATA MONIE BLAX/WATERCOLOUR du 18 au 22 Novembre

Exposition TATA MONIE

BLAX / WATERCOLOUR

du 18 au 22 Novembre

Vernissage le mardi 18 novembre :  ouverture à partir de 17h / 20h Concert du TRIO ESQUINA
le mercredi 19 – 14h à 20h
le Jeudi 20 – ( c’est le 20 du mois!) ouverture à partir de 17h / 20h Concert carte blanche à PINO ENRIQUEZ
le vendredi 21 – 17h 21h
le samedi 22 – 17h 21h

BlaxIWatercolours271030x750L’EXPO

Inspiré par le cinéma de la Blaxploitation des années 70 qui, sur fond de musique funk exaltait le look des gangsters, des proxénètes et le sexe torride,  le travail de Tata Monie confronte l’univers sombre et hyper stylisé de ces films de série B à la transparente luminosité de l’aquarelle, d’habitude plus réservée aux rêveries champêtres et au paysage de bord de mer.
Au début simple prétexte pour travailler l’aquarelle le projet Black/Watercolour est devenue une série de 50 dessins semblables à des capture d’écran de cinéma.
30 d’entre eux seront  sélectionnés pour être exposés à la Générale.

Meet Argentinian artist Tata Monie. The fine artist who originally trained in advertising and graphic design, is heavily inspired by the Blaxploitation film era and captures the iconic films of this era using just watercolor techniques, as though capturing movie stills with a camera. In his own words, what draws the artist to this era is ‘The Funk, Gangsters, and gender’

 

LES CONCERTS

César Stroscio et Pino Enriquez sont deux musiciens argentins membres du trio Esquina qui veut dire en porteno  le coin de la rue. A Buenos Aires c’est le lieu de toutes les rencontres, de tous les rendez-vous. Et lorsqu’on dit de quelqu’un qu’il a de  » l’esquina « , on veut dire qu’il s’y connaît bien, qu’il a de l’expérience. Leur musique puise dans le tango, dans le folklore Platense (rio de la Plata) typique de buenos Aires, du jazz et quelque chose d’indéfinissable qui n’appartient qu’à eux.

César Stroscio le bandonéoniste, est l’un des fondateurs du Cuarteto Cédron, il a collaboré avec les plus grands de Paco Ibanez aux Quilapayun, de Angel Para et Angelique Ionatos. Il enseigne à l’école Nationale de Musique de Gennevilliers et dirige la seule chaire européenne de bandonéon.

En 1991, il fonde le Trio Esquina avec le guitariste Pino Enriquez et le contrebassiste français Hubert Tissier. Ensemble, ils obtiennent le Grand Prix de l’Académie Charles-Cros en 1996, qui récompense un jeu tout en pudeur, au phrasé liquide, limpide comme une eau de source, et qui, par instants, se débride dans des élans de passion d’une élégance tout argentine.

LE 20 DU MOIS
Carte blanche à Pino Enriquez (à la guitare) et Florian Navarro (Saxo) qui mêleront jazz et tango pour mettre en musique une performance graphique de Tata Monie. Le maitre mot sera l’improvisation tant visuelle et sonore sans nous briser les yeux ni les oreilles.