Samedi 3 juin / Autour de la revue Période / Entretiens et soirée

Lancement de la collection Période aux Éditions Amsterdam.

Grand événement public pour fêter Période, le lancement de sa collection aux Éditions Amsterdam, sa communauté de lecteurs, d’auteurs, les acteurs des groupes de lecture et réunir l’équipe éditoriale.

– À partir de 16h, entretiens publics avec des figures du débat intellectuel contemporain qui gravitent autour de la revue.
Cantine et bar sur place
Au menu :
Rhénanie : Lumpenproletariat et bourgeoise : Reibekuchen (galettes de pdt) et confiture d’airelles
Paris : Croque-monsieur à valeur d’échange indéterminée
Manchester : Manchester tart et fétichisme de la marchandisme
– À partir de 21h, DJset avec Claudiosaurus, assorti d’un Vjing.

Les intervenant•es :
Étienne Balibar
Sam/Marie-Hélène Bourcier
Sebastian Budgen
Stefan Kipfer
Frédéric Lordon
Stella Magliani-Belkacem
Morgane Merteuil
Olivier Neveux
Matthieu Renault
Jean-Marc Rouillan
Claude Serfati
Françoise Vergès

Depuis plus de 3 ans, la revue Période mène un travail de publication, de traduction et de diffusion de textes théoriques.
La revue s’inscrit dans une phase de redécouverte et de réappropriations du marxisme en France, d’un point de vue critique et ouvert.
Dans ce contexte, le revue a notamment mis au cœur de ses chantiers la publication des courants, auteurs et autrices non francophones, la (re)découverte de thématiques parfois sous-traitées dans le débat intellectuel à gauche de la gauche (féminisme, antiracisme, études culturelles, écologie politique, questions esthétiques, opéraïsme, théories de la forme-valeur) et a enfin entrepris de revisiter des questions plus classiques liées à l’histoire du mouvement ouvrier ou à l’économie politique.

Pour prolonger cette démarche, pour lire et discuter collectivement des travaux encore peu diffusés, avec en tête l’idée d’initier une dynamique collective d’autoformation, dans un cadre qui ne soit pas étroitement académique mais informé à la fois par des démarches intellectuelles issues des nouvelles radicalités politiques et par les questions stratégiques posées aux courants anticapitalistes, des groupes de lecture ont essaimé en France et se réunissent tous les quinze jours à Strasbourg, Bordeaux, Grenoble, Paris et bientôt Lyon et Marseille. À Paris, ce sont par exemple 50 à 100 personnes qui se réunissent un mardi sur deux au premier étage du Chat Noir (Paris 11).

Une collection Période aux éditions Amsterdam a récemment vu le jour à l’occasion d’un premier ouvrage collectif : Pour un féminisme de la totalité, paru le 14 mars 2017.

Site internet la revue Période ici.
Site internet des Éditions Amsterdam .