24 et 25 mars / « Le monde Plié » / séminaire in(ter)disciplinaire & projection

(image : A MANUSCRIPT CONTAINING MISTAKES AND IMAGES, Riikka Tauriainen, video installation, 2010 )

Une réflexion impliquant artistes et scientifiques sur le thème du Pli, dans le cadre du séminaire in(ter)disciplinaire de La Générale (English below).

Vendredi 24 mars et samedi 25 à 19h : mathématiques et vidéos d’artistes : 2 sessions Séminaire + Projection : Le Monde Plié (« la fin de la séance est avant la séance »). Entrée libre sur réservation.

Avec une contribution de Emmanuel Ferrand (« la mathématique du pli ») qui sera confrontée à la réflexion de Soyoung Hyun, commissaire d’exposition, qui propose ici un cycle de vidéos d’artistes avec des travaux de Jungju An – Ninna Bohn Pedersen – Samuel M. Delgado and Helena Girón – Ibai Hernandorena – Sojung Jun – Jessica Kingdon – Gabrielle Le Bayon – Min Oh – Lucy Raven – Meggy Rustamova – Riikka Tauriainen – Jessica Warboys.

Les mathématiques et l’art vidéo, deux champs disciplinaires qui se regardent par le geste du ‘pli’. Une expérience mathématique, philosophique et visuelle, ’Le monde plié’ s’étend jusqu’à la transformation d’une forme, la méthode d’une pensée. Il est l’outil pour les faire se rencontrer, l’expérience de l’espace singulier de La Générale, long tunnel qui n’est ni un cinéma, ni un black cube. Le monde Plié, à la fois séminaire et projection d’art vidéo, s’essaye à créer une expérience singulière de pensée, par la réinterpretation des notions de rythme, d’histoire, de texte, de temps, de forme.

Cette expérience s’inscrit dans le cadre du séminaire in(ter)disciplinaire de La Générale, qui se saisi du centenaire de la publication du livre  de D’Arcy Thompson « On Growth and Froms » pour envisager les nouvelles modalités de notre rapport au vivant.  Rides, plis, bourrelets, pores, drapé, tissages, entrelacs, noeuds, … au delà des principes discrets, le vivant s’organise autour de structures molles,  informelles, qualitativement non-linéaires qui ont fasciné des générations de penseurs et d’artistes de tous horizons, d’Héraclite à Deleuze, que nous n’aborderons pas, faute de compétence. Dans cette séance de mars, nous continuerons humblement à explorer ces notions, d’un point de vue pratique, théorique, artistique.

/// Programme du vendredi 24 mars ///
 
1. « La mathématique du pli », conférence | 30 mins
2. Projection de videos d’artistes | 19h – 23h (il n’y a pas de séance fixée)
– Seepage 1, Ninna Bohn Pedersen
– Burning mountains that spew flame, Samuel M. Delgado & Helena Girón
– Last Pleasure, Sojung Jun
– The Deccan Trap, Lucy Raven
– In Ecstasy, Gabrielle Le Bayon
– Pageant Roll, Jessica Warboys
– ABA Video Score, Min Oh

/// Programme du samedi 25 mars ///

1. « La mathématique du pli », conférence | 30 mins
2. Projection de videos d’artistes | 19h – 23h (il n’y a pas de séance fixée)
– Seepage 2, Ninna Bohn Pedersen
– Commodity city, Jessica Kingdon
– L’usage des temps, Ibai Hernandorena
– Their war 2 – Israel, JungJu An
– Green black out, Meggy Rustamova
– Il y a un Cercle, Gabrielle Le Bayon & Apolline Clément, Lola Martin, Nicolas Pirus, Elie Rivière

 
* Une vidéo ‘A manuscript containing mistakes and images’de l’artiste Riikka Tauriainen et des vidéos de mathématique seront installées séparément.

Références :

William Thurston, l’auteur de l’étonnante vidéo « Knots to Narnia » ci-dessus, est un mathématiciens américain (médaille Fields en 1982) qui a révolutionné notre manière d’envisager la topologogie et la géométrie des espaces de petite dimension.

René Thom « Prédire n’est pas expliquer » (version en anglais). Il s’agit d’un ouvrage grand public où René Thom, lui aussi mathématicien de premier plan du XXème siècle (médaille Fields en 1953), développe ses idées philosophico-iconoclastes qui n’ont pas perdu de leur actualité.

Sur la notion protétïforme de Pli, on pourra consulter le livre collectif (sous la direction de Michael Friedman) : « On Folding : towards an interdisciplinary research ».

Et bien sur, on pourra feuilleter avec profit l’ouvrage centenaire de D’Arcy Thompson, « On Growth and Forms », qui sert de prétexte à toute cette relecture moderne de la notion de pli.

Remarque : Ce séminaire sera précédé les 21,22, 23 Mars d’un Groupe de travail informel « l’enchantement du virtuel » dont l’objectif est d’effectuer une évaluation critique les dispositifs de réalité virtuelle pour ce qui est de la visualisation des espaces mathématiques, pliés, courbés, torves. N’hésitez pas à nous contacter si vous pensez pouvoir contribuer.

(EN)

A reflection involving artists and scientists on the theme of ‘folded shape’, within the program of the in (ter)disciplinary seminar in La Générale.
• March 24th, 25th (from 7pm): Seminar + Projection / Free admission upon reservation (https://goo.gl/forms/l4rQMw7d2Sk7xNpg2).
 
With a scientific contribution by Emmanuel Ferrand, who will be confronted with the reflection of Soyoung Hyun, Curator of Exhibition, proposing here a cycle of videos of artists.
 
* Artists : Jungju An – Ninna Bohn Pedersen – Samuel M. Delgado and Helena Girón – Ibai Hernandorena – Sojung Jun – Jessica Kingdon – Gabrielle Le bayon – Min Oh – Lucy Raven – Meggy Rustamova – Riikka Tauriainen – Jessica Warboys.
 
* At the beginning of the event, a performative seminar by Emmanuel Ferrand ‘mathematics of fold’ intervenes during the screening.
 
/// Program of Friday, March 24 ///
 
1. « The mathematics of the fold », lecture | 30 mins
2. Projection of artists’ videos | 7 pm – 11 pm (there is no fixed meeting)
– Seepage 1, Ninna Bohn Pedersen
– Burning mountains that spew flame, Samuel M. Delgado & Helena Girón
– Last Pleasure, Sojung Jun
– The Deccan Trap, Lucy Raven
– In Ecstasy, Gabrielle Le Bayon
– Pageant Roll, Jessica Warboys
– ABA Video Score, Min Oh

/// Program on Saturday 25 March ///

1. « The mathematics of the fold », lecture | 30 mins
2. Projection of artists’ videos | 7 pm – 11 pm (there is no fixed meeting)
– Seepage 2, Ninna Bohn Pedersen
– Commodity city, Jessica Kingdon
– L’usage des temps, Ibai Hernandorena
– Their war 2 – Israel, JungJu An
– Green black out, Meggy Rustamova
– Il y a un Cercle, Gabrielle Le Bayon & Apolline Clément, Lola Martin, Nicolas Pirus, Elie Rivière

 
* A video ‘A manuscript containing mistakes and images’ of the artist Riikka Tauriainen and mathematic videos will be installed in a distinct room.
 
〰 〰
 
Mathematics and video art, two disciplinary fields that look at each other through the gesture of ‘folding’. A mathematical, philosophical and visual experience, ‘The folded world’ encompasses them to the transformation of a form, a method of thoughts. This is a tool to make them meet, the experience of the singular space of La Générale, a tunnel that is neither a cinema nor a black cube. The Folded world, at the same time a seminar and a projection of art video, tries to create a singular experience of thought, by reinterpreting the notions of rhythm, history, text, time, form.
 
This experience is part of La Générale’s in-ter disciplinary seminar, which builds on the centenary of the publication of D’Arcy Thompson’s book « On Growth and Froms » to consider the new modalities of our relationship to the living . Wrinkles, folds, beads, pores, drape, weaves, interlacing, knots, … Beyond discrete principles, the living is organised around soft, informal, qualitatively non-linear structures that have fascinated generations of thinkers and artists from all horizons. In this March session, we will humbly continue to explore these notions, from a practical, theoretical, artistic point of view.