25 février 2015 / Moondog et Jem Cohen / Concert et Cinéma

43f2002b8d91cee57615a42dbf600aae_large

Ouverture publique à 20h.

Attention : jauge limitée! Venez à l’heure!

Une soirée proposée par SONIC PROTEST, DEDALUS / MUZZIX et la GÉNÉRALE, où les rues de New-York tiennent le haut du pavé ; lumière sur deux moments rares où la liberté reprend ses droits : Moondog, habillé en viking, décide que la 6ème avenue de New-York sera sa scène privilégiée, et Occupy Wall Street, en 2011, sous l’oeil onirique du cinéaste Jem Cohen.

20h30 : Films New-yorkais de Jem Cohen (45′ environ)

21h30 : « Moondog madrigals par Muzzix & Dedalus » par le collectif Muzzix & l’ensemble Dedalus (45′ environ)


« Comment présenter en quelques lignes celui qui influença toute la musique de la seconde moitié du XXè siècle ? Aveugle dès l’âge de 17 ans suite à un accident à la dynamite, Moondog (aka Louis Thomas Hardin) écrit toute sa musique en braille et fonde son propre label Moondog Records en 1956. Il s’installe à New-York dans les années 40, fréquente des personnalités comme Charlie Parker mais se retrouve marginalisé en raison d’un style vestimentaire radical-barbe aussi longue que ses cheveux, casque et toge vikings DIY. Toujours en marge, Moondog devient musicien de rue et ne tarde pas à jouer devant des foules considérables. Musicien irréprochable, ses compositions sont réglées selon des techniques de compositions classiques (contrepoint et harmonie) auxquelles il mêle des influences jazz (rythmiques ternaires) et des sonorités plus “ exotiques ”. Parfois considéré comme le père du minimalisme (Philip Glass l’a hébergé pendant un an et un groupe fut formé en 1969 avec Steve Reich, Jon Gibson et Glass) les différences techniques le sépare pourtant de ce courant. La musique de Moondog est singulière et ne rentre dans aucune case, courant ou mouvement. Longtemps, trop longtemps, oubliée par les livres d’histoire, l’influence de Moondog est enfin reconnue. »

L’ensemble Dedalus et le collectif Muzzix revisitent le légendaire album Moondog 2 (1971). Ensemble, ils proposent une vision orchestrale de l’œuvre qui en fait ressortir quelques éléments caractéristiques : les percussions indiennes, l’harmonie jazz ou encore la forme canonique. Jouée par un ensemble de quatorze musiciens, chaque pièce prend une nouvelle dimension.
Le collectif Muzzix, basé à Lille, regroupe depuis près de 15 ans maintenant une trentaine de musiciens qui partagent un même intérêt pour la musique improvisée, qu’elle s’oriente vers le jazz ou la musique dite expérimentale.

Parmi les multiples projets portés par Muzzix, citons La Pieuvre, Kaze, TOC, Peter Orins Trio ou Phonoscopie (pour ce dernier uniquement, en co-production avec… Sonic Protest !).

 

Fondé au milieu des années 1990 par Didier Aschour, Dedalus est le premier ensemble français à s’être intéressé au courant minimaliste (Phill Niblock, Alvin Lucier, etc). Depuis près de vingt ans maintenant, l’ensemble explore les musiques expérimentales américaines et européennes et a construit, en collaboration avec Muzzix, une pièce autour de Moondog. “ Round the world of sound -Moondog madrigals ” (version redux, 45 minutes) sera présentée pour la première fois à Paris.

 

Sonic Protest met à l’honneur le réalisateur Jem Cohen avec deux projets lors de cette saison 2015 : le documentaire “ Gravity Hills Newsreels: Occupy Wall Street ” et les deux dates exclusives de We Have An Anchor, les 2 et 3 avril au Centquatre. Jem Cohen est une figure culte du cinéma indépendant américain, proche de la scène hardcore de Washington D.C. Il a notamment réalisé le documentaire Instruments! sur Fugazi. Son travail allie la simplicité des moyens (une seule caméra) à une esthétique forte.

Ce soir sera présenté son documentaire onirique consacré au mouvement “ Occupy Wall Street ”. Pris dans le vif des évènements, les images de Jem Cohen créent un sentiment de calme et offrent une vision unique de ces journées : son point de vue d’observateur, presque ethnologue, les fait déjà rentrer dans l’histoire. Bande-son soignée et signée par Guy Picciotto (Fugazi) et Joe Hunter. Les films de Jem Cohen ont été diffusés en Europe sur les chaines BBC et ZDF/Arte et font partie de la collection du MoMa à New York.