Samedi 11 mai / Festival SNAP! – Sex Workers Narratives Arts & Politics / Projections, conférences, performances

Après une tournée passée par Lille, Lyon, Marseille et Bordeaux et avant de finir à Bruxelles, SNAP!, premier Sex worker Fest, est accueilli à Paris, à La Générale, le 11 mai pour une journée sur les discours, représentations et enjeux liés au travail du sexe.

– Entrée libre

——

PROGRAMME

– 15h30 : Porno : Enjeux, représentations, conditions de travail

Table-Ronde/Projection : Pornographie et catégorisations, slut-shaming et conditions de travail seront discutés par les personnes qui le font, dans cette table-ronde qui sera rythmée par des projections d’extraits de films.

Modération : Florian Vöros – Avec Liza Del Sierra, Bertoulle Beaurebec, Alexis Tivoli, Anna Polina

– 17h30 : Penser les violences faites aux travailleurs-euses du sexe et leurs auto-defense
Table-ronde/projection : Contexte législatif en France et discriminations croisées ouvriront une réflexion sur les violences physiques et structurelles faites aux travailleuses du sexe. Les outils de lutte seront également discutés, notamment avec la présentation de SWAG, projet d’auto-défense créé par et pour les TDS, et développé par Pesha Shatte

Avec Giovanna Rincon d’ Acceptess-T, Thierry Schaffauser et Juan Florian du STRASS, Pesha Shatte de SWAG, et Sarah-Marie Mafessoli de Médecins du Monde.

– 20h30 : Soirée Performances “Our Crossings are Stronger Than your Borders”
Sur scène, 8 performances de travailleuses-eurs sexuels parlant depuis divers perspectives : hommes, femmes, trans, cis, usager-es de drogue, séronégatifs-ves, séropositifs-ves, migrant-es, non migrant-es. Dans cette expression collective, ils-elles analysent les multiples transgressions de frontières activées dans leurs vies : frontières de genre, de norme, d’usage de soi, sérologique, géographique.

——-

Les enjeux liés au travail sexuel se situent à l’intersection d’enjeux théoriques et politiques majeurs, autant qu’au cœur des réflexions sur le représentable, les usages de soi, les rapports au travail, à la sexualité, de classe, de genre. Aussi n’est-ce pas un hasard si, au-delà du sensationnalisme qui y est souvent accolé, les vies, les discours et les représentations situées des travailleurs·euses du sexe constituent un point de convergence vivant de contre-cultures féministes, politiques, queer, libertaires.

Fort du succès de sa première édition à Paris en novembre dernier, le Festival SNAP! Sex Workers Narratives Arts & Politics part en tournée dans toute la France au printemps 2019. Cet événement entièrement dédié aux représentations, discours et enjeux liés au travail du sexe, se déplacera cette année dans 5 grandes villes de France, à la rencontre du plus grand nombre : Lille, Lyon, Marseille, Bordeaux, et se terminera à Paris le samedi 11 Mai 2019.

Les métiers du sexe (escorting, sexcam, porno, domination, etc) sont des objets récurrents de débat public, mais sont pourtant peu connus depuis la perspective des personnes qui les exercent. Alors que les violences et discriminations envers les travailleurs·ses du sexe ne cessent d’augmenter – le récent assassinat au bois de Boulogne de Vanesa Campos, travailleuse du sexe transgenre, n’étant qu’un exemple d’une longue liste non médiatisée – tandis qu’une enquête post-loi de pénalisation des clients pilotée par Médecins du Monde fait état de conséquences désastreuses sur les vies des travailleuses et travailleurs du sexe, les législations continuent de se faire au détriment des personnes concernées, au mépris de leurs paroles et de leurs vécus.

Le SNAP! Tour est l’occasion pour les travailleurs·ses du sexe de rendre visible leurs expériences et se ré-approprier les représentations et les discours à leur encontre via des projections de films, des conférences et performances, tout-es créées et menées depuis l’intérieur, par les personnes concernées.

Le festival SNAP! est organisé par le collectif Art Whore Connection.

En partenariat avec le Strass, Syndicat du Travail Sexuel et avec le soutien de l’Open Society Foundations.

———–

REVUE DE PRESSE ici

DOSSIER DE PRÉSENTATION

SITE INTERNET ici

PAGE FACEBOOK DU SNAP