Le dernier verre avant la fin du mois / Novembre

Performance

Ouverture publique

Le Dernier verre avant la fin du mois est un rendez-vous qui a lieu le dernier vendredi de chaque mois, à La Générale. C'est l'occasion pour le public de venir rencontrer les artistes en résidence, les membres du collectif et de découvrir le lieu pour celles et ceux qui ne sont encore jamais venu.es.

Au programme avant l’apocalypse : découverte d'un bon vin choisi par nos soins puis une proposition artistique (spectacle, concert, expo etc).

>> Ouverture des portes à 19h
>> Entrée libre
>> Buvette sur place
>> Entrée réservée aux adhérent⸱es de La Générale. Adhésion instantanée sur place (minimum 1 euro) ou via HelloAsso.

--------

Pour l'édition du mois de novembre :

- UN OPEN ATELIER (à partir de 19h) : Un rêve inhabituel, de Stella Sujin. "Mon projet consiste à réinterpréter les rêves des habitants par le dessin. Le projet consistera à interviewer les habitant.es rencontré.es, à collecter leurs anecdotes et rêves liés au quartier ou à la ville de Paris, à les documenter (à l’aide de photos et croquis), et à réaliser des œuvres picturales." Infos ICI.

- UNE PERFORMANCE (à 19h30), avec la sortie de résidence du projet La répétion du retour, acceuilli en résidence à La Générale entre le 21 et le 25 novembre. LE PROJET : 3 comédiennes sont au plateau équipées chacune d’un casque audio par lequel elle reçoivent les matériaux/retours qu’elles répètent en direct l’attention du public. La diffusion dans le casque et la répétition immédiate de ce qui s’y entend est la première contrainte de jeu de cette performance, au fil du jeu elles inventent d’autres contraintes qui viennent soit éclairer soit annuler le sens de ces retours. La parole initiale de ces retours devient tour à tour une prosodie mélodique insensée ou une énonciation structurée et sensée. AVEC : Isabelle Antoine, Ivanne Barberis, Aurelia Pie.

- UN CONCERT (à 21h) : EINHORN crée une musique post-rock-électro influencée par Dada, les Beatles, Gherasim Lucas, Wim Wenders et Joël Robuchon. Leurs influences s’influencent : le rock des années 60 se mêle à la poésie sonore germanique, l’électro s’immisce dans une langue psalmodiée, parlée-chantée, augmentée de collages sonores où Kurt Schwitters et John Lennon dialoguent. AVEC : Karen Fichelson, Julien Piccinini. Infos ICI.

 

écoutez les archives de futur Parfait #3 !