Ciné-club #9 / Héros-limite

Projection

Ouverture publique

"Héros-limite" est le ciné-club de La Générale.

> Samedi 21 mai
> Accueil à partir de 19h
> Réservation nécessaire à : heros.limite.cine.club@gmail.com
> Participation libre
> Avant et après la projection, bar & petite restauration sur place

>>> IMPORTANT : Les ouvertures publiques sont ouvertes aux adhérent.es de La Générale. Il est possible d'adhérer à l'association (à prix libre) directement sur place ou via HelloAsso. Il est nécessaire de réserver votre venue par mail, à l'adresse indiquée pour chaque événement.

 

PROGRAMME

Bruit Dedans + Ô Superman, Ange Leccia. En présence du réalisateur.

Pourvu qu'on ait l'ivresse, Jean-Daniel Pollet.

Centre de gravité permanent + Cœur à l'œuvre, Éloïse Baille. En présence de la réalisatrice et de l'artiste Camille Moravia.

Tous les fleuves s'appellent le Nil, Gustavo de Mattos Jahn. En présence du réalisateur.

-----------

Bruit Dedans, 2020, 7m37s, numérique couleur : Ange Leccia filme l'écrivaine Anna Dubosc lisant un chapitre de son livre consacré au crépuscule de sa mère.

Ô Superman, 2020, 8m35s, numérique couleur : chanson de Laurie Anderson reprise par Perez en français. Ange Leccia entremêle archives de guerre et images de glamour hollywoodien comme pour affirmer le régime d’instabilité visuelle dans lequel nous baignons.

Pourvu qu'on ait l'ivresse...1958, 20 min, noir et blanc : dans une salle de bal populaire, les corps s'échauffent peu à peu.

Centre de gravité permanent, 2021, 4 min, super 8 noir et blanc :
Cet été-là, à la recherche d'un centre de gravité permanent, le coucher de soleil noir et blanc nous est apparu en couleur.

Cœur à l'œuvre, 2020, 24 min, numérique couleur
Camille cherche un mari. Mais pas que. Elle invente des histoires. De l’intime au travail, son protocole c’est la vie.
Peut-être que Camille cherche l’amour…

Tous les fleuves s"appellent le Nil, 2021, 8 min,16mm couleur :
En flânant au bord d'une rivière, nous sommes traversés par des images scintillantes réfléchies sur la surface verte de l’eau. Le paysage nous transforme, en même temps que nous le traversons et le transformons en retour.

-----------

"Héros-limite" est le ciné-club de La Générale. À chaque nouveau rendez-vous, il propose un double-programme associant de grandes œuvres du 20ᵉ siècle avec des films contemporains.
Le cinéma, le vrai, reste occulté par le système de surproduction audio-visuelle globale.
"Héros-limite" affronte ce maléfice avec désinvolture en provoquant des associations paradoxales.
En jetant le trouble sur les catégories, il reste fidèle à son devoir d’impertinence.
C’est l’esprit d’escalier et les caprices de circonstance qui dictent ses choix, pour autant qu’ils éveillent inspiration et soif de découverte.

 

 

Offre de stage