6 déc / Les mardis de Lure / édition, graphisme

Ouverture des portes à 19h30

Échanges entre des designers de pack et un acheteur ou de la douce violence du packaging en milieu tempéré.
Simulacre anodin ou préliminaire nécessaire, le packaging s’impose dans nos quotidiens sous les formes plus diverses, ses atours parfois rehaussés d’exception et de fête pour les grandes occasions. Pourtant plus prosaïquement, en toutes circonstances, ces packagings doivent trouver à s’inscrire sur des étals plus ou moins prestigieux et à faire vendre. À l’approche des fêtes de fin d’année, nous vous invitons à un échange entre rêve et réalité, tenant d’une part aux promesses du packaging et d’autre part aux exigences du merchandising, afin d’éclairer un peu ces obscurs objets du désir.

À l’épreuve du réel : envoyez vos plus beaux packaging pour les soumettre à Henri Cornillot.
Henry Cornillot
est un ancien journaliste devenu attaché de presse, puis chef de cabinet du secrétaire général d’EDF, il est aujourd’hui responsable des Opérations pour les Commerces de Paris Aéroports, depuis 10 ans.
Il réagira sur les images de Packagings envoyées par nous tous.

Typographie et dessin pour le vin
Philippe Dabasse est typographe. Il dessine des lettres. Guillaume Reynard est illustrateur, il dessine tout le reste. Ils ont travaillé dans l’édition et l’identité visuelle et se spécialisent désormais dans le design d’étiquettes et de supports liés au monde du vin. Ils nous feront le récit d’une collaboration spontanée et burlesque de deux graphistes parisiens à la rencontre du monde viticole.

©Philippe Dabasse et Guillaume Reynard
©Philippe Dabasse et Guillaume Reynard