CE QUE NOUS SOMMES

La Générale, un projet.

La Générale est une association soutenue par la Mairie de Paris et la Région Île-de-France, née à Belleville en 2005. Depuis 2009, elle anime (au sens du latin « anima » : donner une âme) collectivement un lieu situé au 14 avenue Parmentier, dans le 11e arrondissement de Paris.

La Générale se définit comme un laboratoire de création culturelle, artistique, politique et sociale. On y défend des valeurs telles que la prise de risque artistique, l’expérimentation, le partage, l’ouverture. On y essaie aussi de se tenir éloigné des logiques mercantiles et de s’affranchir de l’obligation de résultat. C’est aussi un lieu de partage et de transmission de la connaissance et de l’expérience.

La Générale, en tant que lieu de travail, propose – en accueil gratuit – des résidences courtes (1 jours – 1 mois) à des initiatives relevant de la culture au sens large : théâtre, cinéma, musique, écriture, édition, graphisme et arts visuels, mais aussi gastronomie, agriculture, science et technique libre, actions pour le jeune public, expérimentations sociales et politiques. La diffusion auprès du public est encouragée si les résidents invités désirent montrer leur travail.

La Générale est donc un espace coopératif de travail doté d’outils communs : salles de répétition, de réunion, de montage audiovisuel, laboratoire photographique, ateliers de fabrication, jardin partagé, expertise en agriculture urbaine. Un tel espace correspond à la nécessité de garder dans Paris intra-muros des espaces dédiés à la création (et pas seulement à la diffusion).

Cet accueil en résidence et cet effort de mutualisation concerne en particulier les autres acteurs du tissu associatif et artistique, particulièrement des initiatives locales, de quartier, dans un esprit inclusif et non-gentryfiant.

Le collectif de La Générale est composé d’une quinzaine de membres actifs bénévoles et de 3 salariés permanents, issus de parcours, d’esthétiques et de disciplines différents : graphistes, architectes, cuisinières, universitaires, comédiennes, décorateurs, réalisatrices, arboriculteur, apiculteurs, photographes, metteuses en scène.

La Générale souhaite contribuer à l’émergence de nouveaux modèles, de nouvelles expressions, favoriser ce qui permet de se projeter collectivement et solidairement dans un monde chaque jour plus incertain.

(La Générale par M.J. sur Vimeo)

************************************

SITUATION :

La Ville de Paris a prévu d’attribuer au réseau de salles Étoile Cinémas les locaux du 14 avenue Parmentier, dans le cadre du concours d’architecture et d’urbanisme « Réinventer Paris ».
Aujourd’hui, La Générale anime toujours l’espace du 14 avenue Parmentier, loué à La Ville via un bail civil de droit privé valable jusqu’à l’année 2020.
En parallèle, La Ville de Paris a initié avec le collectif une démarche de relogement pérenne mais à ce jour, aucun lieu n’est encore confirmé par un engagement officiel des deux parties.

Quelques articles sur le projet Réinventez Paris :
Citylab : http://www.citylab.com/design/2016/02/reinventing-paris-winner-jean-louis-missika-anne-hidalgo/460425/
Archdaily : http://www.archdaily.com/781687/23-teams-selected-to-reinvent-the-future-of-paris
Telerama :  http://www.telerama.fr/cinema/etoile-voltaire-un-choix-controverse-pour-le-14-avenue-parmentier,137892.php
Les architectes workshop : http://www.lesarchitectesworkshop.fr/
Urban News : https://www.urbanews.fr/2016/02/10/50525-reinventer-paris-22-nuances-de-green/

************************************

Vous pouvez télécharger notre livret de présentation ici.

************************************

De la gestion collective

La responsabilité et les orientations du lieu sont confiées à un collectif d’artistes et d’associations qui par leur expérience et leur connaissance des besoins, définissent eux-mêmes leur champ d’action.
Le collectif de La Générale est représenté par l’association « La Générale Nord-Est » dotée d’un bureau et d’un comité d’administration élus en assemblée générale par les membres adhérents et à jour de leur cotisation. Le collectif se réunit régulièrement pour organiser les activités de la Générale Nord-Est et discuter collectivement des projets et de leur diffusion. Cette réunion permet la gestion des activités impliquant les publics et comprend une commission technique qui gère les questions de maintenance du lieu.

De l’invitation, de l’accueil et de la réactivité

La Générale Nord-Est est un laboratoire culturel, fonctionnant sur le principe de l’invitation et de la réactivité.
Le collectif de la Générale Nord-Est rencontre tous les artistes et toutes les associations qui en font la demande pour travailler au sein des lieux dont elle dispose. Elle peut également solliciter certains artistes et associations avec lesquels le collectif souhaite travailler. Chacun des projets accueillis est suivi par des référents, membres permanents du collectif.
La Générale a appris de son expérience qu’elle ne peut jouer son rôle pleinement qu’en évitant une programmation trop rigide. Le dispositif doit rester ouvert, favoriser la communication, la collaboration, la mutualisation des outils. Notre volonté est de conserver une bonne disponibilité face à l’imprévu et au transitoire. La programmation et l’invitation se font ainsi à court-terme, sur quelques mois plutôt que sur une ou deux saisons.
Pour toutes ses activités, la Générale est d’abord un outil de travail (75% de résidences, invitations, répétitions), ensuite un lieu de diffusion (25% d’ouverture au public).
Tous les référents sont des membres permanents du lieu. Outre leur travail dans le lieu, ils invitent d’autres artistes, en considérant l’accueil comme partie intégrante de leur activité artistique.

There is one comment

Comments are closed.