13 novembre / Héros-limite / Ciné-club #3 – COMPLET

Héros-limite est le ciné-club de la Générale. À chaque nouveau rendez-vous, il propose un double-programme associant de grandes œuvres du 20ᵉ siècle avec des films contemporains.
Le cinéma, le vrai, reste occulté par le système de surproduction audio-visuelle globale.
Héros-limite affronte ce maléfice avec désinvolture en provoquant des associations paradoxales.
En jetant le trouble sur les catégories, il reste fidèle à son devoir d’impertinence.
C’est l’esprit d’escalier et les caprices de circonstance qui dictent ses choix, pour autant qu’ils éveillent inspiration et soif de découverte.
Les réservations : heros.limite.cine.club@gmail.com
/////////
PROGRAMMATION DE NOVEMBRE :
Eklipsi Anofelou Fotos
(Extinction des lumières inutiles)
 
15 min, 2015, 16 mm son optique
Un jeune homme déambule seul sur une île mystérieuse.
Copie 16mm de Eklipsi Anofelou Fotos aimablement fournie par le Collectif Jeune Cinéma.
L’Homme à la caméra
 
68 min, 1929, 35mm
La petite ville d’Odessa s’éveille. Un jour comme les autres s’annonce. L’homme à la caméra sillonne la ville, son appareil à l’épaule. Il saisit le rythme de la ville et, à travers lui, celui des vies qu’il croise. Sans parole ni sous-titre, sans acteur ni décor, le film est d’une grande richesse formelle et le montage y joue un rôle central. Film fondateur du Kino-Glaz (ciné-oeil), L’Homme à la caméra est une démonstration, visant à prouver que le cinéma, quand il s’éloigne du récit, est le seul à pouvoir rendre compte de la réalité.
Copie 16mm de L’Homme à la Caméra aimablement fournie par Distruktur.
   Envoyer l'article en PDF