26-28 novembre / Atlas Cinéma / Rencontres, recherches et création

ATLAS CINÉMA (collectif Étrange Miroir, en collaboration avec des chercheurs de Migreurop, Migrinter et MSH Mondes) réunit chercheurs et artistes autour de la création d’un spectacle invitant la cartographie au cœur de l’espace public.

Dossier ICI

LE PROJET 

ATLAS CINÉMA conjugue arts et sciences sociales pour interpeller le grand public sur les questions de migration. Ce projet a pour objectif d’organiser des espaces propices à une réflexion conjointe entre chercheurs et artistes. Un cycle de workshops est ainsi programmé sur deux années. Ces échanges aboutirons à la conception collective d’une œuvre à la fois ludique, sensible et informative. Les chercheurs seront impliqués à chaque étape de la création artistique. L’expérience sera parachevée par sa diffusion dans l’espace public à partir de l’automne 2021.

HISTORIQUE DU PROJET

Après quatre années de collaboration avec la CIMADE, le COLLECTIF ÉTRANGE MIROIR a été sollicité en 2015 par le réseau MIGREUROP – Réseau international d’ONG, de militants et de chercheurs travaillant sur la détention des migrants, l’externalisation des politiques d’immigration de l’UE et les frontières – pour mettre en scène des travaux cartographiques. Véritable expérimentation scientifique et artistique, cette collaboration a donné naissance à l’exposition interactive MOVING BEYONG BORDERS, programmée à 13 reprises en France, Belgique, Italie et Maroc.

ATLAS CINÉMA vient pérenniser cette expérience de croisement entre science, art et société autour de la cartographie, en prolongeant la collaboration avec le géographe Olivier Clochard, directeur du laboratoire CNRS/Migrinter et membre du réseau Migreurop. Ce nouveau projet a pour objectif d’aller plus loin dans la méthode de travail expérimentée : il s’ouvre à d’autres disciplines scientifiques et vise une restitution plus ambitieuse. Cette collaboration doit permettre de produire des cartes vivantes (graphiques, animées et sonores) qui seront diffusées sur les murs des villes, dans l’espace public. Un dispositif voué à devenir un outil innovant proposé aux acteurs d’un territoire (villes, associations, festivals) pour interpeller ses habitants.

OBJECTIFS

– Informer sur les politiques européennes et leurs effets en matière de migrations internationales
– Rendre sensible un sujet d’actualité en proposant des formes ludiques et spectaculaires
– Créer des passerelles entre le public et les sciences via l’art et l’expérimentation
– Expérimenter de nouvelles formes de diffusion du travail scientifique / diversifier les formes de valorisation
– Rendre accessible des travaux complexes à un plus large public
– Amener les sciences humaines et sociales dans de nouveaux lieux de diffusion
– Pérenniser des projets expérimentaux et innovants
– Innover dans la conduite et le management du projet :
diversification et appropriation de nouvelles pratiques, transmission et acquisition de savoir-faire.
– Changer de posture professionnelle, par l’intégration de projets artistiques dans les pratiques scientifiques et vice-versa.
– Développer de la collaboration entre partenaires (compréhension, confiance, culture commune)

   Envoyer l'article en PDF