Séminaire in(ter)disciplinaire : le vivant vivant

Page de ressources du séminaire in(ter)disciplinaire sur la question du vivant (2017, 2018).

Motivation: dans un monde numérique, quantifié, et de plus en plus « sous contrôle », mais qui en même temps doit faire face à courte échéance aux conséquences largement imprévisibles du changement climatique et de la disparition massive de biodiversité,  la question du vivant est principalement ramenée à la notion de « biotechnologie ». D’une manière générale, la technologie ne créé-t-elle pas un filtre entre nous et la nature? La vie, la nature, c’est la naissance et la mort, c’est des odeurs, du toucher, de l’animalité, des sensations et des émotions que nos ancêtres ruraux pouvaient ressentir chaque jour, alors que pour nous elles sont reléguées dans la virtualité aseptisée des hôpitaux et des supermarchés.

Par delà les discours dominants, techno-positivistes ou éco-conservateurs,  quelles ressources chercheurs, artistes, citoyens peuvent-ils mobiliser pour y voir plus clair, pour discerner les enjeux idéologiques?

A écouter:

Une émission de France Culture sur le Monte Verita, ce lieu en Suisse près de l’Italie ou des artistes se sont installés il y a un siècle pour se rapprocher de la nature (j’aurai beaucoup aimé te conduire là bas un jour) :

https://www.franceculture.fr/emissions/lsd-la-serie-documentaire/retours-a-la-nature-24-monte-verita-une-reforme-de-la-vie-sur-la-montagne

L’épisode précédent de la même série sur Henry David Thoreau (et Elysée Reclus) est aussi relié à ces questions de nature :

https://www.franceculture.fr/emissions/lsd-la-serie-documentaire/retours-a-la-nature-14-sur-les-sentiers-de-la-liberte-henry-david-thoreau-elisee-reclus

Christian Godin https://www.franceculture.fr/emissions/lessai-et-la-revue-du-jour-14-15/la-haine-de-la-nature-revue-critique

 

A regarder :

Princesse Mononoke, Painlevé, Starevitch, …

A lire :

Jean Baudrillard http://www.cyberartsweb.org/cpace/theory/baudrillard/schwartz.html

Erwin Chargaff  https://onlinelibrary.wiley.com/doi/pdf/10.1002/ajmg.1320040213

https://www.pca-stream.com/fr/articles/michel-blazy-encourager-la-matiere-102

Spinoza, Uexküll, Nausicaa de la Vallée du Vent (version Manga, bien supérieure au film anime), Régis Messac, René « la terre ne ment pas » Barjavel, Marcellin Berthelot, Marcel Conche, D’Arcy Thompson, René Thom, Miguel Benassayag, Schrödinger, …

http://prosperouswaydown.com/ http://journals.openedition.org/developpementdurable/7953

Rencontres de Langres : http://eduscol.education.fr/philosophie/langres/rencontres-langres-2017-la-nature

https://www.franceculture.fr/emissions/la-grande-table-2eme-partie/retour-la-nature-pour-cynthia-fleury

http://www.cnrseditions.fr/biologie-science-de-la-terre/7451-le-souci-de-la-nature.html

« La haine de la nature » selon Christian Godin

 

 

 

Bioart :

Michel Blazy, Oron Catts et Ionat Zurr, Critical Art Ensemble, …

Et un début de liste – non limitative – de thèmes à discuter:

Des questions techniques :

Quel est le bilan de la viande de laboratoire (sans animaux) et du lait végan, produits des biotechs modernes? La génétique va-t-elle tenir ses promesses de dé-extinction (recréation d’un biodiversité artificielle) et d’adaptation des plantes au réchauffement climatique, de production de biocarburants ? Que penser lorsque la fondation Bill et Melinda Gates explique que c’est aux africains des zones impaludées de décider de la mise en œuvre du gene drive  (éradiquer des espèces entières de moustiques par des techniques de forçage génétique) ? Peut-on nourrir le XIème arrondissement avec des terrasses-jardin, des fermes urbaines et du vin naturel en circuit court ? L’agriculture en tant que colonisation de la nature est-elle le pêché initial (doit-on et peut-on revenir à une forêt nourricière)? Doit-on aussi envisager un épuisement général des ressources psychiques (zombification par les réseaux sociaux)?

Des questions politiques :

Réévaluer de manière critique l’héritage de Stewart Brand (pape du DIY devenu apôtre du nucléaire et des manipulations génétiques) et de Buckminster Fuller (visionnaire sur les questions écologiques et néanmoins tenant d’une optimisation calculante et positiviste). L’esprit hacker a-t-il été définitivement hacké par le mercantilisme? La science ouverte est-elle l’idiot utile de l’idéologie californienne? Faire le procès (équitable) d’Elon Musk, grand pourvoyeur de rêve. Peut-on sauver l’écologie et la critique du progrès technologique des leurs racines historiquement marquées à l’extrême droite (écoconservatisme Maurassien) ou ancrées dans la religion (Ellul, Illich, Rabhi, …) ?

Des questions prospectives :

L’insoutenable empreinte de l’homme va se réduire, qu’on le veuille ou non. Est-il crédible de réaliser cela de manière concertée, socialement acceptable, ou devons-nous nous résigner à la manière violente (guerre civile, nouveau moyen age),  à moins que la main invisible de la nature ne viennent réguler tout cela sans nous demander notre avis (épidémies, catastrophe climatiques, famines) ?