Lundi 22 mai / Héritage et transmission des mémoires des luttes afros / Table ronde et projection

Cette soirée s’inscrit dans le cadre d’une programmation de commémoration de l’abolition de l’esclavage et des révoltes de mai 67 en Guadeloupe, qui débute le 29 avril à Nantes, et se poursuit tout au long du mois de mai, entre Paris et Marseille. Le 22 mai serait l’événement de clôture.

Le programme :
– 18h30 : Ouverture des portes
– 19h00-19h15 : Projection d’extraits du documentaire Sonjé Mé 67 
– 19h15 – 19h45 : Duplex avec la Guadeloupe
– 20h-20h40 : Présentation du Mouvement de Libération Afro

Sonjé Mé 67, de Danik ZANDWONIS, est une série documentaire de 10 épisodes d’une durée de 6 minutes chacun sur un pan de l’histoire contemporaine de la Guadeloupe.

Le Mouvement de Libération Afro est une organisation militante de lutte contre la négrophobie. Internationalistes, solidaires et connecté.e.s à nos Sœurs et Frères en lutte partout sur la planète, nous sommes basé.e.s et agissons en France. Pour le MLA, la négrophobie ou racisme anti-noir est une des formes spécifiques du racisme, une des productions spécifiques de la suprématie blanche. Cette oppression prend des formes aussi bien économiques que culturelles, spirituelles, religieuses, et nous considérons que toutes ces dimensions sont indissociables. La lutte contre la négrophobie n’est pas seulement une lutte contre des discriminations ; il s’agit aussi pour nous de s’attaquer à une domination systémique, structurelle dans les sociétés, qui porte atteinte à nos conditions de vie, à nos vies et à notre humanité.

Entrée libre.