6 – 19 mai / Communauté de solitaires / Résidence d’écriture et de montage

Une traversée filmique des strates de la mémoire autour des événements traumatiques de 1991 en Russie.

Résidence d’écriture et de montage cinématographique pour un projet de film.

Macha Ovtchinnikova : « Il s’agit d’un projet d’essai documentaire. Il y a trois ans j’ai entrepris l’exploration des images d’archives tournées en Russie dans les années 1990. Ayant grandi à Volgograd, cette exploration partait de ma mémoire confuse car trop viscérale, de l’expérience personnelle de ma mère, qui affleuraient les fractures politiques de la Russie au lendemain de la chute de l’URSS. Pénétrée de l’histoire soviétique de par son histoire héroïque (Volgograd est le nom actuel de Stalingrad), en 1991 la ville se transforme en un espace atomisé, sillonné par une communauté de solitaires, figé au seuil des temps hétérogènes. Ce film racontera cette crise de temps à travers des expériences, des existences, des blessures et des désirs des « survivants » de cette époque.«