15 – 30 juin / CLOWNSTRUM / Résidence de création théâtrale

Conception et interprétation : Louis Arene, Sophie Botte et Delphine Cottu

Mise en scène : Louis Arene

Collaboration artistique : Lionel Lingelser et François de Brauer

—————————–

Seuls rescapés de ce qu’il serait de bon ton d’appeler la fin du Monde, trois figures ahuries émergent du chaos.

Les corps sont fragiles et tremblants, recouverts d’une fine poussière qui les blanchit des pieds à la tête. Seules trois notes de couleurs ponctuent ces silhouettes spectrales : les nez rouges qu’ils arborent chacun au milieu de la figure, comme les trois points de suspension sanglants de la dernière phrase du Monde, interrompue par l’innommable.

Quelle société vont tenter de recréer ces nouveaux pionniers? Quelles intrigues vont ils monter pour prendre le pouvoir, reconstruire un nouveau monde ou peut-être en finir pour de bon?…

Le Munstrum prépare une forme courte s’inspirant de l’art du clown. Un objet singulier, acide et burlesque imaginé pour le plein air ou des lieux insolites… Inspiré des classiques du genre mais aussi des tragédies contemporaines qui façonnent notre époque et définissent notre rapport au monde, ce petit spectacle résolument comique mettra en scène les derniers survivants d’une race en fin de course.

La Catastrophe, comme un écho beckettien agit ici comme un formidable catalyseur narratif et nous permet d’observer notre société sous un prisme déformant qui fait naître le rire et le décalage.