18 – 20 février / Jérémie Jorrand / Résidence de musique

Jérémie Jorrand chante des chansons douces, énervées, de plomb, berçantes, électriques parfois, acoustiques souvent. C’est un grain de voix grave, un jeu de guitare nourris de l’esprit festif de Leonard Cohen ou de Dominique A. Ce sont des textes en français travaillés, intimistes, loin de l’anecdote : ses influences viennent autant de la chanson que de la poésie, celle de Philippe Jaccottet en particulier, pour son attention au paysage, aux matières, aux éléments. Mais la douceur ne suffit pas toujours : Jérémie Jorrand voudrait être à la fois conteur sensible et brute idiote. On passe alors sur scène d’une grave balade à des éclats de guitare électrique : ça dissone, ça crisse ou ça caresse, et de là, de la chaleur se dégage et touche !

Ecouter :  https://soundcloud.com/jeremiejorrand/sets/j-r-mie-jorrand

Pour clore sa résidence, Jérémie Jorrand participe à la soirée du 20 du mois à La Générale, concert précédé par la traditionnelle dégustation du 20 du mois et d’échange de balles blanches sur table noire.
Et pour cette magnifique soirée, il est entouré de guests de prestige : Armelle Dumoulin, Guillaume Stankiewicz, Thomas Salvador et Virgile van Ginneken.

Armelle Dumoulin: http://www.armelledumoulin.com/
Guillaume Stankiewicz: https://guillaumestankiewicz.bandcamp.com/