16 au 21 mai / Regarde les lumières mon amour / Résidence de création

REGARDE LES LUMIÈRES MON AMOUR

 Résidence de création

«Souvent, j’ai été accablée par un sentiment d’impuissance et d’injustice en sortant de l’hypermarché. Pour autant, je n’ai cessé de ressentir l’attractivité de ce lieu et la vie collective, subtile, spécifique, qui s’y déroule. » (Annie Ernaux) 

Pendant un an, Annie Ernaux a tenu le journal de ses visites à l’hypermarché Auchan du centre commercial des Trois-Fontaines, à Cergy. Regarde les lumières mon amour est un cahier d’observations, un relevé libre, empathique et politique, de sensations et d’observations de l’hypermarché, cet espace familier où tout le monde (ou presque) se côtoie. Regarde les lumières mon amour est une réflexion d’écrivain sur ce que dit de nous, de notre temps, de nos angoisses comme de nos plaisirs, la façon que nous avons de remplir notre caddie. 

L’équipe en fait une adaptation danse-théâtre (+ théâtre d’ombres) qui détaille la logique interne de cette forme de grande distribution quasi-carcérale, et moribonde (ou en tout cas, vouée à disparaître sous peu) en la confrontant au flot coloré des humains qui la pratiquent, la subissent, y travaillent, la détourne, la contourne …

Mise en scène et adaptation scénique : Clotilde Moynot – Chorégraphie et adaptation scénique : Geneviève Mazin / Jeu : Bertrand Barré, Catherine Morlot, Albertine Itela, Lazare Minoungou / Décors : Jean Haas   / Costumes : Virginie Alba   / Création musicale et sonore : Jefferson Lembeye  / Création lumières : Alice Rüest  / Régie : Alain Tomety

Capture d’écran 2016-05-04 à 09.35.40