Sans déconner. Résidence de montage

Résidence de montage

Sans déconner.

Un film d’Alexandre Moisescot
Mars. Pas d’ouverture publique.

« SANS DÉCONNER » est un road movie post-mortem, un conte tragicomique, une comédie métaphysique, un labyrinthe qui commence par un mariage pour quitter progressivement le monde des vivants. Sans Déconner est en réalité un voyage labyrinthique dans la Mort et la Mémoire. Une épopée tragi-comique et décalée qui joue sur l’imaginaire collectif, les codes et les croyances entourant l’idée de l’Après.
Qu’y-a-t’il de l’autre côté ? Nous n’en savons rien. Le film explore dès lors avec fantaisie, poésie, sérieux ou pire encore, ce que peut être ce que nous nous représentons souvent comme une errance : l’idée du Purgatoire, incarnée ici par le parcours de Gérard et de ses témoins.
http://www.le-coincoin.fr/index.php/les-films/25-sans-deconner