Bouboule, livre-objet. Dimanche 22 juin à partir de 17h.

Présentation de livres-objets, pour enfants ou non, en présence de leur auteur.
À La Générale, le dimanche 17 janvier, à partir de 17h.

Après “Roger”qui a été projeté à la médiathèque de Châteauroux lors d’une exposition des oeuvres Poiein, Stéphanie Pasquet a imaginé et conçu “BOUBOULE”.
Elle a beaucoup froissé son travail avant d’arriver à un résultat,
De la chute (comme celle d’Alice dans le terrier du lapin) et du rebond,
Des pelures (comme dans Peer Gynt qui dépiaute un oignon) qu’on déploie pour aller vers un cœur,
De la forme d’un livre-boule, impossible à ranger dans une bibliothèque…
Du rouge d’abord et puis de toutes les couleurs

ROGER, c’est un livre pour enfants. Mais BOUBOULE ?

“Inviter des gens à venir voir et écouter BOUBOULE, ce serait pour moi écouter et voir ce que ça fait aux gens…”
Stéphanie Pasquet

bouboules couleur

Poïein : livresque poïétique.

Poïein s’intéresse au corps des livres, au corps à corps des mots et des matières, à la fusion de l’esprit et des formes. Poïein s’intéresse au « faire ». C’est le sens de ce verbe grec.
Ce que Poïein a créé, au fil du temps (de novembre 2005 à avril 2013, cent douze volumes ont vu le jour), c’est une collection, plus qu’un catalogue. Une collection, au sens pictural du terme.
Poïein est une maison d’édition particulière en ce sens qu’elle ne fabrique pas ses ouvrages avec les moyens industriels des éditeurs mais qu’elle propose à des artistes, peintres, écrivains, sculpteurs, photographes, poètes, dessinateurs (et la liste n’est pas close : la palette des producteurs ne cesse de s’ouvrir) de travailler sur les possibles du livre, d’explorer par leurs moyens propres l’infinie diversité de l’univers livresque.
On peut dire que la plupart des ouvrages Poïein sont des OLNI, des objets livresques non identifiables.
Tous les ouvrages Poïein, qu’ils soient uniques ou produits en petite série, sont numérotés et signés par leur auteur. Ce sont donc des œuvres à part entière malgré leur petit prix.
Ils explorent la diversité des supports. Volumes-pavés, volumes-boîtiers VHS, volumes-nuanciers, volumes-lingettes usagées, volumes-coffrets, volumes-étuis, volumes-bouteilles, volumes-verres, volumes-boîtes d’allumettes, volumes-présentoirs, volumes bloc-notes, volumes boules, volume chute de bois. Ce sont des œuvres originales à tous les sens du mot : faites de main d’homme, elles ne ressemblent pas aux livres courants, elles peuvent exciter l’imagination (et même les sens !)…
Ils explorent également la diversité des techniques et des matières. Manuscrits, peints à la main, dessinés à l’encre de Chine, imprimés, imprimés et gravés, estampés dans le plomb, creusés dans le bois, recouverts de cuir,  photocopiés, tirés sur papier photographique, enduits de résine… Ce sont des œuvres d’artisans, des œuvres d’inventeurs…
Certains volumes sont « muets ». D’autres, au contraire, donnent la primauté au texte ( texte poétique, texte irrigué de mythologie et d’histoire, extraits de journal poétique, aphorismes poétiques, textes à contraintes, textes combinatoires). En plus de la vue, du toucher, de l’odorat, ces livres s’adressent aussi à l’intellect. C’est la moindre des choses…
Certains volumes ressemblent enfin à de simples livres. Mais des livres faits à la main et au contenu souvent peu ordinaire, invitant à l’exploration de formes littéraires peu courantes…

Ces listes montrent où se situe l’intérêt de Poïein. Poïein veut travailler le livre au corps. Poïein voudrait que ses livres soient des objets, que ses objets soient des œuvres, que ses œuvres ouvrent des chemins de traverse.

Les œuvres de Poïein sont visibles sur le site internet des éditions. On peut les voir et les toucher dans les salons et les expositions où Poïein est invité. Et depuis peu, Poïein dispose d’un lieu, une grange située aux confins du Cher et de l’Allier, baptisée la Fabrique Poïein, où on peut voir la collection (sur rendez-vous) et où sont organisées des expositions et des lectures (il suffit pour être tenu au courant de ces événements d’en faire la demande à l’adresse ci-dessous).

La Fabrique Poïein
2 chemin des 3  sabots
03360 L’ételon

L’adresse du site :   www.poiein.eu

Contact : gerald.casteras@wanadoo.fr
04 70 06 92 96